Bois des Bruyères

Communiqué Bois des Bruyères du 21 12 2016

Suite à notre action d’information vers les citoyens de Waterloo le weekend passé 18/12/2016, la Bourgmestre a été obligée de prévoir une information à destination du public présent à la séance du conseil communal du 19 décembre 2016 à 20h. Le public a pu bénéficier d’une présentation par Agora, le bureau d’étude et auteur de l’avant-projet du Plan communal d’aménagement dérogatoire.

L’AIQW et le public présent ont pu constater qu’effectivement une école et plusieurs voiries seraient implantées sur une partie importante du Bois des Bruyères. Cette partie du bois passera en effet en zone de services publics et d’équipements communautaires.

La demande de l’AIQW de classer en zone verte « l’entièreté » du Bois y compris les zones privées n’a donc pas été retenue !

Par ailleurs, nous constatons que l’ex-parking Fiat, contigu à l’ensemble du Bois des Bruyères soit une zone de +/- 8 Hectares, passe de zone industrielle (dite artisanale) à une zone à bâtir. Il faudra, avant de lotir, réaliser des aménagements importants de mobilité car le Chenois et le quartier faubourg sont déjà saturés actuellement !

De nombreuses constructions sont prévues contre le Bois sans aucune garantie de préservation de sa lisère naturelle.

Déjà en 2014, l’AIQW a demandé à la Région wallonne avec plus de 1000 citoyens de Waterloo ainsi que d’autres associations telles que Natagora, Environnement Waterloo, ADESA, les amis de la forêt de Soignes, Natuurpunt Rhodes, de préserver et de classer l’entièreté du Bois des Bruyères ainsi que le triage Sainte Gertrude contigu. A ce jour, nous n’avons obtenu aucune réponse du Ministre wallon du Patrimoine concernant le Bois des Bruyères.

Nous demandons avant tout une urbanisation raisonnable uniquement de l’ancien parking Fiat avec sur celle-ci des zones vertes et boisées, constitutives de véritables tampons, en vue préserver, d’une part, le Bois des Bruyères et, d’autre part, le site agricole et paysagé du triage sainte Gertrude situé juste à côté !

L’avant-projet sera soumis à enquête publique dans les prochains mois et l’AIQW ne manquera pas de solliciter l’avis de tous les Waterlootois qui ne seront pas seuls !

La partie rasée du Bois des Bruyères est en effet une des parties la plus riche en biodiversité du Bois.

Nous regrettons que la Bourgmestre et les autorités communales n’aient pas pris la peine de consulter nos associations, d’informer l’ensemble des citoyens de Waterloo afin d’élaborer un avant-projet préservant réellement l’entièreté du Bois des Bruyères.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s