In memoriam

Lorsque Bernard Catala fonde, avec quelques ami(e)s environnementalistes, l’ASBL AIQW (Association inter-quartiers de Waterloo) en septembre 2010, il ne pensait pas en être encore le président 12 ans plus tard lors de son décès ce 11 juin 2022.

L’ASBL est le point d’orgue, le bras légal des combats menés durant des décennies par Bernard au niveau communal afin de ne pas laisser le devenir de notre commune la chasse gardée du pouvoir absolu de certains et le terrain de jeu des grands groupes immobiliers…

Un des plus gros dossiers et réussite concerne Bella Vita dans lequel l’ASBL a pu peser positivement sur les décisions urbanistiques grâce à un recours au conseil d’état. Les gros dossiers de ces dernières années (ZEC, Boulevard Rolin, Château de la rose, Lidl au centre de Waterloo, etc…) étaient analysés sans complaisance par ses soins et son avis était toujours particulièrement bien étayé.

Mais l’obsession de Bernard concernait le triage St Gertrude et le bois des Bruyères, ces bonnes terres agricoles, ces dernières parcelles de verdures sont encore et toujours soumises à la convoitise de bétonneurs en tout genre… Il n’avait de cesse de vouloir les préserver au profit des Waterlotois et de l’environnement.

Homme de conviction, n’ayant pas peur d’aller titiller les édiles communaux, l’ancien président de l’ASBL « environnement Waterloo » s’est forgé une belle brochette d’amis admiratifs quant à sa vision claire et parfois désabusée de l’évolution urbanistique ou l’évolution des mobilités de notre « belle commune ».

Sur son vélo, il allait régulièrement voir les avis d’urbanisme affichés devant la maison communale et même lorsqu’il chantait à la chorale avec les « amicroches », volait en ballon à air chaud ou faisait du sport avec les hébertistes, ses pensées filaient toujours vers un avenir plus vert pour Waterloo et la planète.

L’ironie du sort veut qu’il se soit éteint à 73 ans en faisait un jogging dans ce même bois des Bruyères si cher à son cœur…

Publicité